Publié 02 Oct 2019 · Par charles · Entreprise / PME

PME : offrez à vos salariés les avantages des grandes entreprises !

On pense souvent à tort que les avantages accordés aux salariés sont réservés aux grands groupes qui possèdent un Comité d’Entreprise, ainsi qu’un budget dédié aux œuvres sociales. Pourtant, même les petites entreprises de moins de 50 salariés peuvent accroître leur attractivité en proposant des gratifications à leurs collaborateurs.

Si vous êtes un chef d’entreprise de PME, vous trouverez ci-dessous tout ce qu’il faut savoir pour fidéliser, récompenser ou motiver vos employés.

1. Quels avantages offrir ?

 

Choisissez les avantages qui correspondent le mieux à votre population de bénéficiaires et au profil de votre entreprise : vous souhaitez marquer certains événements ? Accorder des avantages tout au long de l’année ? Faire profiter vos salariés d’activités culturelles ou sportives ? C’est à vous de décider, en fonction du budget que vous souhaitez allouer.

 

 A – Les chèques cadeaux

Le chèque cadeau est un moyen de paiement qui permet au bénéficiaire de dépenser sa dotation dans les enseignes partenaires de son choix. Les entreprises qui versent des avantages sous formes de chèques cadeaux peuvent bénéficier de réductions des charges sociales sous respect des conditions de l’URSSAF.

Si vous souhaitez marquer certaines occasions en versant des montants à vos salariés, c’est le cadeau idéal. Il peut se décliner sous 3 formats :

– le carnet de chèques papier ;
la carte cadeau ;
– le format dématérialisé : une dotation en ligne qui permet d’acheter sur internet ou en magasin.

Quand : un ou plusieurs évènements (précis) dans l’année que l’entreprise souhaite célébrer
Budget : peut vite prendre une grande partie du budget
Le ressenti des bénéficiaires : permet de cultiver un esprit d’entreprise (moment à partager : arbre de noël, etc.) – souvent noël ou certains “moments” de la vie (naissance, mariage, retraite)
Avantages : rapidité de mise en place / prend peu de temps dans l’année à gérer

 

B – Les chèques culture

Ils fonctionnent exactement de la même manière que les chèque cadeaux, à l’exception près que les chèques culture permettent d’acheter des produits ou des prestations culturelles.

Si vos employés expriment des demandes de sorties ou de visites, vous savez ce qu’il vous reste à leur offrir !

Quand : pareil que chèque cadeau mais à des moments encore plus précis (souvent pour la rentrée scolaire ou le noël des enfants). Ils peuvent être distribués toute l’année et souvent en addition des chèques cadeaux.
Budget : peut être en complément du budget chèque cadeau
Le ressenti des bénéficiaires : permet de favoriser la culture et l’éducation. Donne accès à des activités souvent oubliées par les bénéficiaires.
Avantages : rapidité de mise en place / prend peu de temps dans l’année à gérer / exonéré de cotisations sociales, sans limite de montant et distribuable toute l’année.

 

C – La subvention cinéma

Le principe de la subvention cinéma est simple : l’employeur dispose de places à tarif négocié. Il paie une partie du prix et le salarié complète le reste, à l’instar du fonctionnement des tickets restaurants. D’autant que les tarifs standards de places de cinéma sont souvent prohibitifs.

Par exemple : une place de cinéma coûte 8€ à l’employeur. Celui-ci décide de subventionner 3 places par mois à hauteur de 4€. Le salarié pourra donc profiter de 36 places par an à seulement 4€ chacune.

Quand : toute l’année.
Budget : budget précis (montant maximum possible), et budget adaptable au mois près.
Le ressenti des bénéficiaires : avantage que les salariés utilisent souvent / sollicité par les salariés. Moins marquant que les chèques cadeaux, les subventions cinéma sont malgré cela très appréciées par les salariés.
Avantages : flexible & adaptable (vous pouvez modifier le nombre de places subventionnées par mois ainsi que le montant).

 

D – L’espace de réduction

Parfois appelé “Bons plans” ou “remises”, il s’agit d’un espace mis à disposition des salariés qui leur permet d’acheter à moindre frais chez des enseignes partenaires. Ils pourront se faire plaisir tout au long de l’année dans leurs magasins préférés.

Par exemple : Une réduction de 7% a été négociée par l’entreprise chez la Fnac. L’employé peut acheter tout au long de l’année chez cette enseigne en profitant de cette remise, cumulable avec les autres offres promotionnelles.

Quand : abonnement par an
Budget : peu importe le nombre de personne ce sera le même budget (accès à une plateforme)
Le ressenti des bénéficiaires : permet de faire des économies toute l’année sur une sélection d’enseignes.
Avantages : permet de créer de l’appartenance et d’offrir à tous les salariés le même avantage

 

E – Espace billetterie :

L’espace billetterie est une plateforme en ligne qui permet aux bénéficiaires d’acheter à prix réduits des billets pour des parcs. Souvent très apprécié par les salariés les places et billets sont disponible toute l’année en fonction des stocks de l’espace billetterie.

Quand : toute l’année
Budget : peu importe le nombre de personne ce sera le même budget (accès à une plateforme)
Le ressenti des bénéficiaires : permet d’accéder à des offres
Avantages : permet de créer de l’appartenance et d’offrir à tous les salariés le même avantage

 

2. Quand offrir des avantages à vos salariés ?

 

A – À l’occasion d’événements bien précis, pour l’ensemble des salariés

Avant toute chose, vous devez savoir qu’octroyer des gratifications pour les occasions suivantes est particulièrement intéressant d’un point de vue fiscal. Cela vous permettra de bénéficier d’exonérations de charges sociales et fiscales. Vous devez seulement les verser dans une temporalité imposée, ou bien donner la même chose à tous vos salariés. Il faut également respecter les conditions mises en place par l’URSSAF dans le cadre des œuvres sociales :

 

Pour les chèques cadeaux

Les événements prévus par l’URSSAF

La distribution des chèques cadeaux doit avoir lieu lors des occasions suivantes :

– Noël des adultes et Noël des enfants
– Événements familiaux : naissance, mariage, pacs, départ à la retraite.
– Rentrée scolaire.
– Fête des mères et fête des pères.
– Saint Nicolas et Sainte Catherine.

Tous ces événements sont bien entendu cumulables.

Par exemple : Si je décide de donner 80€ pour le Noël des adultes et 40€ pour le Noël des enfants, un salarié avec 2 enfants recevra 160€ à l’occasion des fêtes de fin d’année (80€ + 40€ x2).

Les conditions d’utilisation du chèque

Les chèques cadeaux doivent être valables sur des enseignes en lien avec l’événement prévu, et distribués dans une temporalité en lien avec l’événement.

Par exemple : pour des bons distribués à l’occasion de la rentrée scolaire, les chèques cadeaux doivent permettre d’acheter des produits comme des cartables, des trousses, des stylos. La distribution doit avoir lieu en amont ou au cours du mois de septembre ; le bénéficiaire doit avoir des enfants. Il est nécessaire de fournir un certificat de scolarité pour un enfant de 16 à 26 ans.

Le Plafond

Le montant du chèque cadeau ne doit pas excéder 5% du plafond mensuel de la sécurité sociale, soit 169€ par événement en 2019.

 

Pour les chèques culture

Il est possible pour un CE ou une TPE de distribuer des chèques culturels, dont les conditions d’exonération sont très souples :

Les bons d’achats doivent être valables dans des enseignes dites “culturelles” ou permettant l’accès à des prestations culturelles (achat de livres, de CD, de places pour des musées, pour des activités culturelles, pour du théâtre ou des parcs) ;
la distribution ne doit pas être discriminatoire : elle doit concerner l’ensemble des salariés de l’entreprise et le même montant doit être attribué à tous ;
il n’y a pas de plafond et aucune temporalité particulière n’est à respecter.

Par exemple : On peut acheter un livre ou une place pour le Musée Grévin grâce à un chèque culture, mais pas une paire de baskets ou un sac.

 

B – Toute l’année, pas nécessairement pour tous les employés

Flexibilité, mais cotisations sociales

Vous pouvez accorder les avantages cités précédemment sans contrainte, dans le cadre de l’incentive interne. Toutefois, ceux-ci seront considérés par l’administration fiscale comme un complément de revenus, et donc soumis aux cotisations sociales. Il faut donc que l’opération vous apporte un réel retour sur investissement pour être réellement intéressante.

Les différents types d’opération

L’incentive interne a pour finalité la motivation des salariés. Elle s’applique dans deux cadres principaux :

la cooptation : permet de faciliter le recrutement de collaborateurs qualifiés ;
le challenge commercial : une récompense est octroyée en fonction d’objectifs préalablement établis. C’est un excellent moyen de faire face à un pic d’activité en stimulant son équipe commerciale.

 

3. Cas pratique

 

Sylvie travaille pour une mutuelle qui compte 35 employés. Le 27 novembre, elle reçoit 160€ de chèques cadeaux, accompagnés la mention suivante : “Nous sommes très heureux de vous offrir 160€ de chèques cadeaux à l’occasion des fêtes de fin d’année !”. Dans la journée, elle en parle à ses collègues, et constate qu’ils ont également reçu la même gratification.

En début d’année, elle avait été informée par l’équipe RH qu’une récompense de 400€ de bons d’achats serait accordée à toute personne qui recommande un profil pour un poste de comptable qui serait embauché par la suite. Chantal, une ex-collègue de Sylvie, est recrutée par ce biais le 4 décembre. Sylvie touche les 400€, elle a le bonheur d’apprendre qu’elle est l’unique personne de la société a en avoir profité.

A la fin de l’année, Sylvie aura donc reçu 560€ en titres cadeaux :

Les 160€ accordés pour Noël sont exonérés de charges sociales.
La récompense de 400€ accordée suite à la cooptation apparaît sur sa fiche de paie, et est donc chargée.

 

Les points à retenir :

– Une entreprise sans comité d’entreprise peut elle aussi offrir des prestations sociales, de bien-être, de sport ou de loisirs à ses salariés.
– La distribution d’une carte cadeau dans le cadre des œuvres sociales et des événements URSSAF permet une exonération totale de charges.
– Il est possible de réaliser des actions d’incentive similaires à celles pratiquées par les grandes entreprises, mais les dotations sont soumises à cotisations.

Pour vous aider, nous avons besoin de connaître votre profil :

Fermer

Je suis...

Je suis déjà utilisateur de Wedoogift

Me connecter