Publié 12 Juil 2019 · Par paul · Incentive

Quelles sont les primes et gratifications possibles pour récompenser les salariés de mon entreprise ?

La satisfaction des collaborateurs est un sujet primordial aujourd’hui car un salarié motivé est un collaborateur plus productif et efficace. Pour augmenter cette motivation, plusieurs axes existent dont la rémunération.

Le saviez-vous ?

Le salaire n’est pas la seule rémunération possible que vous pouvez proposer à vos collaborateurs pour les motiver ou les récompenser. Les primes et gratifications sont deux possibilités à prendre en compte avec leurs propres avantages.

 

1. Primes et gratifications : quelles différences et quels avantages ?

 

1.1 Les points communs et les différences :

Avant les différences, il faut noter le point commun entre ces deux possibilités : cela correspond pour les deux à un complément de salaire.

Exception faite, elles divergent sur le côté “attendu” des salariés.

La prime est le terme le plus connu des salariés et qui est le plus souvent dans les conversations. Il s’agit d’une somme d’argent versée en plus du salaire à titre exceptionnel et qui est plutôt cadrée car souvent notée dans les conventions.

La gratification, peut intervenir à tout moment dès lors que l’employeur est satisfait d’un salarié et d’une équipe et veut leur signifier.

C’est le vrai petit bonus qui sort du chapeau et qui fait toujours plaisir.

 

1.2 Quels sont les avantages pour l’employeur et le salarié ?

 

a. Pour l’employeur :

 

Oublions de suite l’avantage fiscal, il n’y en a pas. Comme l’indique l’article L242-1 du code de la Sécurité Sociale :

Sont considérées comme rémunérations toutes les sommes versées aux travailleurs en contrepartie ou à l'occasion du travail, notamment les salaires ou gains, les indemnités de congés payés, le montant des retenues pour cotisations ouvrières, les indemnités, primes, gratifications et autres avantages en argent ou en nature, ainsi que les sommes perçues directement ou par l'entremise d'un tiers à titre de pourboire. L242-1 du code de la Sécurité Sociale

Alors quel intérêt ?

Et bien le facteur humain et la motivation des équipes.

Vous avez un nouveau contrat à décrocher ? Un tournant à réussir dans la société ? Le lancement d’un nouveau produit ?

Pour que tout le monde s’investisse à 100%, et surtout se sente concerné, quoi de mieux que d’offrir une récompense ?

L’équipe ou le salarié ayant réussi à faire aboutir le projet aura une gratitude et une reconnaissance de son travail, et les sentiments d’appartenance à l’entreprise et d’utilité seront renforcés.

C’est aussi un outil très efficace de communication lors d’un nouveau projet, encore faut-il ne pas rater celle-ci.

 

b. Pour le salarié

 

Comme évoqué ci-dessus, la reconnaissance du travail effectué et l’énergie mise dans cette tâche seront récompensées. S’il fait tout cela et ne reçoit aucun retour ou gratitude, il sera moins impliqué pour les prochains objectifs.

Cela peut le motiver également à se dépasser pour se prouver à lui-même, et aux autres, qu’il est capable de surprendre et/ou d’apprendre de nouvelles compétences. Si cela aboutit sur du positif, il va continuer dans ce sens et saisir toutes les opportunités.

“Et cela lui permet également d’acquérir du pouvoir d’achat supplémentaire !”

En fonction du type de gratification choisi, dont nous vous donnons la liste ci-dessous, cela peut donner l’opportunité au bénéficiaire de s’offrir un peu de bien-être ou d’aller dans un parc d’attraction alors qu’il ne peut ou ne veut se le permettre avec son salaire.

 

2. Les différents types de primes et gratifications

 

2.1 Quelles conditions de versements ?

Bien entendu, s’il est noté clairement dans la convention collective de l’entreprise ou explicitement dans le contrat de travail, le versement d’une prime est obligatoire. Mais cela n’est pas ce qui nous intéresse ici.

Nous allons préférer évoquer les primes ou gratifications dites “bénévoles”, c’est à dire qu’elles proviennent d’une décision totalement libre de la part de l’employeur. Celles-ci ne sont donc pas obligatoires et n’ont pas lieu d’être reconduites automatiquement d’une année sur l’autre.

 

2.2 La prime monétaire au sens strict du terme.

Ces primes bénévoles peuvent être véritablement diverses et variées et il sera impossible de toutes les lister mais voici quelques exemples parmi les plus utilisées :

Prime de sérieux : ponctualité, ancienneté, engagement au sein de l’entreprise, la prise d’initiative …

Prime pour les conditions de travail : travail de nuit, week-ends d’astreintes exceptionnels, repas, entretien des vêtements de travail …

– Prime pour événements familiaux : mariage, PACS, naissance, adoption …

Et il y a évidemment depuis décembre 2018 la possibilité de verser la prime dite Macron. Celle-ci, aussi appelée Pipa (prime exceptionnelle de pouvoir d’achat), donne la possibilité de verser une prime exceptionnelle totalement défiscalisée pour les entreprises. Son plafond est fixé à 1000 euros.

 

2.3 Les Chèques cadeaux et e-chèques cadeaux

Qui dit avantages dans la tête des français, dit en premier chèques-cadeaux. Et pour cause, selon une étude 2018 menée par l’A3C avec Harris Interactive, ce ne sont pas moins de 6 millions de salariés qui ont reçu des chèques-cadeaux par leur entreprise.

Ce chèque cadeau qui équivaut à un avantage en argent peut-être échangé contre des produits dans une ou plusieurs enseignes. Il peut prendre plusieurs formes, soit sous format papier, soit totalement dématérialisé, une tendance qui se développe de plus en plus.

 

2.4 Les Cartes cadeaux

Les cartes cadeaux sont également un marché qui a la côte car celui-ci frôlait les 3 milliards d’euros en 2017. Ce qui plaît là-dedans c’est notamment le format rassurant de la carte bancaire et le côté sécurité avec un code PIN unique.

Il y a 2 cartes différentes :

Celle qui n’est utilisable que dans une enseigne car fournie par cette dernière et avec le logo de celle-ci. Hormis si vous connaissez bien vos salariés et leurs attentes, c’est un peu plus risqué car il y a toujours des personnes pour dire que cette enseigne ne les intéresse pas.

La seconde est une carte cadeau dite “polyvalente” ou “multi-enseignes” qui est pré-chargée d’un montant et utilisable dans différents commerces ce qui laisse beaucoup plus d’ouvertures aux salariés pour se faire plaisir ou offrir un cadeau.

 

3. D’autres alternatives aux primes et gratifications ?

 

3.1 Les voyages

Beaucoup moins utilisée par les entreprises, cette récompense et peut-être LE cadeau ultime pour féliciter celui qui remporte le challenge. Deux conseils dans ce cas-là, faites attention à ce que les dépenses engendrées soient cohérentes avec le défi et essayez de privilégier plutôt un voyage ou week-end dans l’inconnu.

Partir dans un endroit réputé en club tout compris est tentant mais il rendra le cadeau moins exceptionnel. Et imaginez la motivation des autres collègues quand le gagnant rentrera avec le sourire et des souvenirs plein la tête à raconter.

La différence avec les primes peut également se traduire par l’organisation d’un voyage de groupe qui est aussi bien vu qu’une indemnité par l’ensemble des salariés.

 

3.2 Les séminaires

Si vous organisez déjà des séminaires d’entreprise un peu “stricts” dans l’année, rien ne vous empêche de motiver vos troupes avec un séminaire incentive qui est plus pensé pour échanger de manière informelle et renforcer la cohésion de groupe que pour parler chiffres et bilans.

Pour cela rien ne sert de partir au bout du monde. Juste un long week-end à la montagne avec des activités sportives organisées pour évacuer les tensions permettra à tout le monde de se découvrir en dehors des 4 murs du bureau.

“L’ambiance sera beaucoup plus détendue et conviviale au retour.”

 

3.3 Les Subventions

Enfin, une autre idée est de favoriser l’accès aux salles obscures ou aux spectacles en finançant tout ou en partie à l’aide de subventions.

A vous de choisir le montant, le nombre de place(s) et les conditions d’utilisation pour vos salariés. Tout est envisageable à ce niveau, cela peut-être en amont en ne faisant payer qu’une partie des billets de cinéma, ou alors rembourser une fois par an sur justificatif un abonnement cinéma, sportif ou une activité culturelle.

 

3.4 Les activités de groupe

Très prisées par les entreprises pour dynamiser l’esprit d’équipe, les activités de groupe peuvent se présenter sous plusieurs formes :

Activité sportive : une journée accrobranche, une soirée laser game ou encore un après-midi bowling peuvent vous permettre de dynamiser l’entente entre les membres de votre entreprise avec un coût plus que raisonnable !

Activité culturelle : la célèbre sortie au musée est toujours très agréable pour votre équipe et relativement simple à organiser !

Les ateliers : beaucoup de structures proposent des ateliers “team building”, du cours de cuisine, au cours de théâtre apprenez à connaître vos collègues en vous amusant !

 

Comme vous le voyez, les avantages pour tout le monde sont aussi nombreux que les formes que peuvent prendre les moyens de récompenser ses salariés. Vous pouvez donc ainsi alterner allègrement, et si une gratification ne plaît pas à tous, la prochaine pourrait les motiver encore plus.

A noter qu’il y a également d’autres avantages sociaux qui peuvent vraiment donner aux salariés l’impression d’être cocooné comme les cartes restaurants, les mutuelles ou encore les moyens de transport, mais nous y reviendrons dans un prochain article.

 

Les points à retenir :

 

– Les gratifications sont un facteur clé de la motivation en entreprise

– Il existe une multitude d’avantages pour récompenser vos salariés

– Les avantages offerts à vos collaborateurs servent également à motiver et fidéliser !

Pour vous aider, nous avons besoin de connaître votre profil :

Fermer

Je suis...

Je suis déjà utilisateur de Wedoogift

Me connecter