Publié 08 Fév 2018 · Par morgane-istace · Actualités

Société de consommation ? Oui, mais écologique !

 

Depuis les années 1990, nous assistons à une accélération de la consommation en France. Les achats sont désormais des achats de court terme, d’innombrables services se développent en parallèle aux innovations internet et la durée de vie de nos appareils se réduit pour pousser au renouvellement systématique. Nous ne sommes pas contre une démocratisation d’internet et des gadgets devenus indispensables dans notre société. Nous vous invitons d’ailleurs à consulter ce site pour vous informer sur les offres et les tarifs. Cependant, une récente prise de conscience collective pousse une partie de nos entreprises à trouver des solutions aux problèmes, notamment écologiques, engendrés par cette « société de consommation ».

En effet, ce processus épuisant nos ressources naturelles, qui sont limitées, doit progressivement être contrôlé et être modifié pour adopter un schéma viable sur la durée. Il en va de la préservation de notre planète et l’assurance d’un futur pour les prochaines générations. Le Grenelle de l’environnent qui a eu lieu en 2004 en France a permis de définir un cadre et une stratégie dans cette optique. Focus sur les grandes lignes de ces mesures.

Bâtiment, transport et énergie

Pour répondre à notre consommation accrue d’énergie, la transition vers la norme basse consommation a été mise en place pour toutes les constructions neuves et la rénovation thermique est également partiellement prise en charge par l’état. Par ailleurs, les énergies renouvelables devront représenter 20 % de notre consommation d’énergie globale d’ici 2020, et la mise en place de la taxe carbone pousse désormais les particuliers à surveiller leurs utilisations des appareils.

Depuis l’ouverture du marché de l’énergie en 2007 certaines entreprises mettent en place des offres qui permettent d’assurer une stabilité des prix sur 2 ou 3 ans, vous pouvez par exemple voir sur cet article les informations électricité de Lille.

Santé, faune et flore

Pour continuer sur les mesures mises en place suite au Grenelle de l’environnement, il s’agira également de santé, avec une interdiction de vendre tout produit contenant des substances dangereuses ou des nanomatériaux dans les produits pour grand public et de mettre en place un objectif de qualité de l’air.

En matière d’agriculture, le biologique prend le pas lentement mais sûrement. En 2020, l’objectif fixé est de passer à 10% de la surface agricole utilisée pour cette méthode. Des lois sont également en construction pour permettre une coexistence entre les organismes génétiquement modifiés (OGM) et les autres types de culture.

Pour finir, la fameuse « trame verte » qui est une sorte de plan pour la survie des espèces, doit permettre à toute faune et flore de pouvoir circuler et vivre sur l’intégralité du territoire sans danger, malgré les derniers projets d’aménagement.

Il est évidemment indéniable que cet ensemble de mesures reste largement insuffisant pour assurer un cycle viable sur le long terme car ces efforts doivent être collectifs avec le reste des pays du monde et également car notre impact environnemental est loin d’être contrebalancé par ce que nous faisons pour nous rattraper. Rendez-vous dans quelques années pour le bilan.

Pour vous aider, nous avons besoin de connaître votre profil :

Fermer

Je suis...

Je suis déjà utilisateur de Wedoogift

Me connecter