Publié le 17/02/2020 · Par charles · Entreprise / PME

Startup : le top des avantages pour vos salariés

Qu’est qu’une startup ? Les avis divergent sur la question et laissent place à de nombreuses définitions : une entreprise qui démarre, une entreprise qui a un fort potentiel de croissance ou encore une entreprise qui est en phase de développement d’une idée, d’un produit/service ou d’un nouveau modèle économique.

Même si la définition exacte reste à définir, les startups sont des entreprises qui proposent généralement un environnement de travail favorable à ses salariés. Voici nos conseils pour faire de votre startup, l’entreprise idéale et convoitée par tous les talents.

1 – Favoriser un cadre de travail avantageux

 

Pour attirer et fidéliser ses talents, mais aussi pour accroître sa productivité, les start-ups favorisent la qualité de vie (QVT) au travail. Vous devez adapter l’environnement de travail aux nouvelles attentes des employés, notamment des nouvelles générations. 

 

Ainsi les espaces de coworking ou les open spaces ont remplacé les bureaux individuels ou partagés avec quelques collègues, les afterworks ont substitué les pots de départs à la retraite et les conditions de travail se sont assouplies. En effet, la majorité des startups adoptent un management plus horizontal, favorisant la participation, la créativité et le travail d’équipe. 

 

Les startups misent sur la responsabilisation des employés et sont généralement plus ouvertes à des pratiques comme le home office, qui peut être une option pour prolonger un congé parental par exemple. La responsabilité individuelle est l’un des principes de base du management d’une start-up, vous pouvez proposer à vos employés de gérer leur emploi du temps comme ils le souhaitent, si les résultats sont à la hauteur de vos attentes. Ainsi la productivité peut être améliorée et chaque employé peut optimiser son temps de travail (commencer plus tôt par exemple) s’il a des obligations personnelles à remplir.

 

Le saviez-vous? Certaines startups américaines proposent à leurs salariés des congés illimités, alors que la loi ne les oblige pas à proposer de congés payés. Résultat ? Les salariés ne prennent qu’une dizaine de jours de congé par an. Cette méthode parvient à améliorer la marque employeur et à attirer de nombreux talents.

 

2 – Proposer des avantages économiques

 

Pour vous démarquer des autres startups, vous pouvez proposer différents types de rémunérations et d’avantages fiscaux ou sociaux.

 

A – Le top des avantages fiscaux

Avec un régime de retraite à l’avenir incertain, vous pouvez mettre en place une politique salariale avantageuse fiscalement et attractive pour vos salariés. Cela peut représenter pour eux une rémunération complémentaire non négligeable. Vous pouvez mettre en place un système d’épargne salariale au sein de votre entreprise sous forme de primes ou de plans d’épargne.

Les primes

Il existe différentes formes de primes :

la participation : il s’agit de verser à chaque salarié des primes en fonction des bénéfices de l’entreprise. Elle est obligatoire dans les entreprises de plus de 50 salariés, mais facultative pour les autres. Le montant est déterminé par un accord de participation négocié par les dirigeants et les organisations syndicales.

l’intéressement : il s’agit de verser à chaque salarié des primes liées aux performances de votre entreprise, déterminées par un accord collectif. Le calcul de cette prime ne peut pas se baser sur l’ancienneté, le rendement, les qualifications ou la situation familiale. Vous pouvez donc proposer ce type de prime annuelle à vos salariés pour les motiver et les impliquer dans la réussite de votre startup.

 

Les plans d’épargnes salariales

Différents régimes de plans d’épargne salariale sont à votre disposition :
le Plan d’épargne entreprise (PEE) : c’est un système collectif d’épargne qui permet aux employés d’acquérir des valeurs mobilières grâce à l’entreprise. Pour les startups et les PME, l’employeur ou les dirigeants peuvent en bénéficier,

le Plan d’épargne pour la retraite collectif (Perco) : Ce produit d’épargne d’entreprise ne pourra plus être mis en place à partir du 1er octobre 2020.

le Plan d’épargne retraite (PER) : ce nouveau produit d’épargne retraite est disponible depuis le 1er octobre 2019 et est amené à remplacer les autres plans d’épargnes salariales.

Pensez à vos salariés et n’hésitez pas à les consulter pour connaître leurs attentes et ainsi adapter votre politique salariale !

 

La fiscalité de l’épargne salariale

L’épargne salariale n’est pas toujours disponible et peut être bloquée :
– pour une durée de 5 ans pour le capital pour le PEE ;
– jusqu’au départ à la retraite pour le PERCO.

La fiscalité de l’épargne salariale est particulière. Lors du versement, les sommes sont soumises à la CSG et CRDS pour l’employé et au forfait social pour l’employeur. Lors du déblocage, les plus-values sont exonérées d’impôt sur le revenu, mais sont soumises aux cotisations sociales.

À noter : l’abondement représente une aide financière qui peut être versée par l’employeur en plus des versements des salariés dans ces plans d’épargne.

 

B – Le top des avantages sociaux

 

Le comité social et économique (qui remplace d’anciennes instances : le comité d’entreprise, le CHSCT et les délégués du personnel) est obligatoire à partir de 11 salariés. Ce comité possède deux budgets, un budget de fonctionnement, mais aussi un budget dédié aux activités sociales et culturelles à destination des salariés et de leur famille. Toutefois, dans les entreprises de moins de 11 salariés, notamment les startups, l’employeur peut décider d’allouer un budget similaire pour ces salariés.

Ce budget peut être utilisé pour procurer aux salariés des avantages en nature ou différents services :
– une salle de sport
– un service de garde d’enfant ;
– des chèques emploi ;
– des chèques vacances ;
– des chèques cadeaux

 

Cas concret :

Prenons le cas du chèque cadeau. Saviez-vous que verser des chèques cadeaux à vos employés était avantageux fiscalement ?

En effet, le versement de chèques cadeaux peut faire l’objet d’une exonération de charges sociales (contributions et cotisations sociales). L’URSSAF permet aux entreprises d’être exonérées de charges dans certaines situations, notamment si le versement concerne l’un des 11 événements tels que Noël ou la rentrée scolaire.

Son intérêt est donc fiscal et social. D’un côté, vous profitez d’avantages sociaux et de l’autre, les bénéficiaires percevront la valeur réelle de votre versement à travers le chèque cadeau. Cela peut faire partie de votre politique de rémunération afin d’améliorer votre bilan social et pour récompenser le travail de vos salariés.

À noter : le chèque cadeau est l’un des avantages les plus appréciés par les salariés, et peut faire partie de leur rémunération globale.

 

Les points à retenir :
– Les startups cherchent à valoriser la qualité de vie au travail et doivent se démarquer pour attirer et retenir les talents.
– Des avantages sociaux et fiscaux peuvent être proposés aux salariés pour atteindre cet objectif.
– Les startups peuvent proposer un système d’épargne salariale sous forme de primes ou de plans d’épargne.
– Les startups peuvent, comme toute entreprise, peuvent allouer au budget aux activités sociales et culturelles dédiées aux employés. Elles peuvent notamment verser des chèques cadeaux et être exonérées de charges sociales dans certaines conditions.

Pour vous aider, nous avons besoin de connaître votre profil :

Fermer

Je suis...

Je suis déjà utilisateur de Wedoogift

Me connecter