Publié 24 Juil 2015 · Par pauline-versavelwedoogift-com · Actualités

Wedoogift ne se mange pas mais met du beurre dans les épinards

Les éleveurs ont besoin d’argent, le gouvernement en a peu : une piste pour contenter chaque partie.

Une filière en difficulté

Depuis le 19 juillet, plusieurAgricultures routes de France sont bloquées par les éleveurs. Pourquoi sont-ils en colère ? Car les coûts de production sont élevés, parfois plus que les prix auxquels ils vendent. En effet, les acteurs de la grande distribution, qui se trouvent face à des consommateurs voulant acheter leur viande moins chère (quitte à ce qu’elle soit étrangère), négocient les prix à la baisse. Il y aurait également parfois une concurrence déloyale de travailleurs détachés. De plus, par des normes de plus en plus exigeantes, les agriculteurs se sont endettés pour les respecter.

Aujourd’hui, environ 25 000 exploitations françaises sont au bord du dépôt de bilan : 40 000 emplois sont menacés.

Les agriculteurs exigent des mesures de la part de l’Etat. Ce dernier va débloquer 600 millions d’euros pour aider les agriculteurs à rembourser leurs dettes. Mais est-ce suffisant ?

Les chèques cadeaux : donner du pouvoir d’achat à moindre coût

En cette période de crise, où les éleveurs tout comme l’Etat ont besoin d’argent, il faut trouver des pistes alternatives, qui peuvent faire économiser de l’argent à tout le monde.

Les chèques cadeaux s’avèrent être une bonne piste. Certaines assurances, par exemple, fidélisent leurs assurés avec des chèques cadeaux. Pourquoi ? Tout d’abord, cela permet d’accentuer le côté relationnel : elles créent des points de contact avec l’assuré (car en dehors de l’inscription ou lors d’un sinistre, il n’y en a pas).

Ensuite, à titre indicatif, au lieu de rembourser à un sinistré un montant de 500€ sous forme de virement, l’assurance va lui rembourser 525€ sous forme de chèques cadeaux. Tout le monde y gaCadeauxgne : l’assuré, mais aussi l’assurance. En effet, les virements reviennent chers à une entreprise, alors que les chèques cadeaux ne coûtent quasiment rien. On est donc dans une logique de gain au lieu de perte.

Les assurances font également de l’abondement, plutôt que de remiser la cotisation annuelle. C’est-à-dire qu’elles vont distribuer des chèques cadeaux tous les mois pour fidéliser les assurés, plutôt que de baisser le prix de l’assurance. Cela évite que leurs clients aillent voir ailleurs, donc c’est indirectement un gain d’argent.

Le chèque cadeaux est donc une solution qui peut permettre aux Français de gagner du pouvoir d’achat.

Wedoogift : ROI mesurable et réglementation

Cependant, il faut innover dans les récompenses, tout en respectant, et même en créant de la réglementation. C’est ce que fait Wedoogift pour le marché des chèques cadeaux, et ceci en toute transparence !

En effet, avec Wedoogift, les dotations distribuées mais non-utilisées par les bénéficiaires vous sont rendues sous forme d’avoir. Ainsi, les gains de pouvoir d’achat sont réintroduits dans l’économie.

Wedoogift est donc un service qui ne coûte presque rien, mais qui peut faire économiser beaucoup !

Pour vous aider, nous avons besoin de connaître votre profil :

Fermer

Je suis...

Je suis déjà utilisateur de Wedoogift

Me connecter